Le grand voyage d’un mouchoir de Saint Quentin

Le Consul Général de France au Cap, Mr Laurent Amar, a récemment remis à la Direction du patrimoine de la ville de Saint-Quentin en Haute Picardie un mouchoir brodé « Saint-Quentin/1917 », anciennement en possession de Mme Charlotte Masher, ressortissante allemande résidente au Cap.

Charlotte Masher, née en 1928 en Allemagne, réside en Afrique du Sud depuis 1954. En prévision de son entrée en maison de retraite, Mme Masher craignait que ce mouchoir – souvenir de son père datant de la Première Guerre Mondiale – ne se perde dans le déménagement. Elle décide ainsi de se rapprocher du Consulat Général de France au Cap pour assurer la sauvegarde de cet objet.

Il s’agit d’un mouchoir que son père – Franz Lechner né à Munich le 24 décembre 1879 – lui avait remis en 1944 alors qu’âgée de 16 ans, elle s’apprêtait à occuper son premier emploi au bureau télégraphique de Munich. Alors que de violents bombardements secouaient la ville, ce cadeau était destiné à lui porter chance. Franz Lechner l’avait rapporté de France, où il avait servi pendant le premier conflit mondial. Bien que son père ne lui ait jamais relaté de souvenirs de guerre, Charlotte Masher suppose que ce mouchoir aurait pu lui être remis par un soldat français, peut-être au cours d’une trêve survenue lors des combats.

Dans une lettre adressée au Consul Général, la Direction du patrimoine de Saint Quentin déclare que « plus que de simples objets de musée, ces mouchoirs sont des symboles. Produits par des Saint-Quentinoises pour les soldats de l’armée de l’occupation de la Première Guerre mondiale, ils nous reviennent, transmis par les descendants de ces soldats, de divers points du globe. »

Rare témoignage matériel de la Grande Guerre, le mouchoir de Charlotte Masher vient donc officiellement enrichir les collections patrimoniales de la ville de Saint Quentin.

JPEG
JPEG

publié le 13/02/2020

haut de la page