Mandela day : soirée caritative au profit du projet House of Hope de Denis Goldberg

En soutien au projet de la « House of Hope » du survivant du procès de Rivonia Denis Goldberg, l’Association française d’Aide aux Enfants d’Afrique du Sud (2AEAS) et le Consulat Général de France au Cap vous convient à participer à une soirée caritative le 18 juillet 2019, jour de commémoration de l’anniversaire de Nelson Mandela. Cet événement aura lieu à L’Alliance française du Cap, 155 Loop Street, et débutera à 19h30.

JPEG

Une soirée caritative en présence de M. Denis Goldberg, survivant du procès de Rivonia

Le Consul général de France au Cap, M. Laurent Amar, ainsi qu’une membre de l’association 2AEAS, Mme Naomi Rio, seront présents pour vous accueillir. Vous aurez également la chance de rencontrer M. Denis Goldberg, figure emblématique de la lutte contre le régime de l’apartheid et invité d’honneur de cet événement. Ce dernier sera accompagné de la directrice et représentante du projet de la House of Hope, Mme Debbie Budlender.

La soirée commencera par une présentation de 2AEAS et du projet de la « House of Hope » porté par la Denis Goldberg Legacy Fundation Trust (DGLF), suivie d’une prestation musicale assurée par la chanteuse sud-africaine Lihle Dunjana et quatre musiciens du Jazz Native Yards. A l’issue de ce concert, les lots de la tombola seront attribués aux heureux gagnants.

Les lots à gagner pour la tombola :

  • Plusieurs bons pour un diner au restaurant le Look Out Deck d’Hout Bay.
  • Deux tickets pour une croisière de 40 minutes du port d’Hout Bay vers Duiker Island.
  • Un week-end pour 2 personnes dans une chambre privée avec vue sur la mer à Hout Bay Backpacker.
  • Un lot de bouteilles de champagne.
  • Plusieurs abonnements à la médiathèque de l’Alliance Française du Cap pour une durée d’un an.

Les prix :

  • Prix d’entrée : 80 Rands
  • Prix ticket tombola : 20 Rands

Denis Goldberg

Denis Theodore Goldberg est né le 11 avril 1933 au Cap, de deux parents communistes. En 1950, il commence ses études en ingénierie à l’Université du Cap, dont il est diplômé en 1955. Au cours de ses études, Denis Goldberg intègre l’organisation multiraciale Modern Youth Society et le groupe Congress of Democrats. Il se marie avec la militante sud-africaine Esme Bodenstein, avec qui il a deux enfants. En 1957, Denis Goldberg rejoint le South African Communist Party (SACP), banni du territoire par le gouvernement d’apartheid sept ans auparavant. Le 30 mars 1960, il est arrêté pour avoir soutenu des grévistes dans les townships à la suite du massacre de Sharpeville, puis s’engage comme ingénieur auprès de l’Umkhonto we Sizwe (MK), la branche secrète des forces armées de l’African National Congress (ANC) et du SACP. En raison de ses activités avec le MK, Monsieur Goldberg est jugé devant la Cour suprême de Pretoria lors du « Procès de Rivonia », de juin 1963 à octobre 1964, avec notamment Nelson Mandela, Govan Mbeki et Walter Sisulu. Il est inculpé en vertu du Sabotage and Suppression of Communism Acts et condamné à la réclusion à perpétuité dans la prison locale de Pretoria. Il reste emprisonné 22 ans puis est libéré en 1985. Après sa libération, il s’exile à Londres auprès de sa famille. De là-bas, il reprend son travail pour l’ANC jusqu’à l’abolition du régime de l’apartheid en 1994. Ce n’est qu’en 2002 qu’il retourne vivre en Afrique du Sud.

Le projet House of Hope

En 2015, Denis Goldberg, accompagné de Jo Nero, André Oosthuizen, Dr Deidre Abrahamans et David Goldberg, fonde la Denis Goldberg Legacy Fundation Trust (DGLF), avec pour objectif de créer un centre artistique, culturel et éducatif pour les enfants et les adolescents d’Hout Bay. Ce projet d’établissement porte le nom de « House of Hope » et prendra place aux côtés du musée historique d’Hout Bay.

Il s’adressera en priorité aux enfants vivants dans les townships d’Imizamo Yethu et d’Hangberg. Denis Goldberg désire que ce lieux soit un espace de partage et de cohésion sociale. La House of Hope sera dans cette intention pourvue de plusieurs ateliers dédiés à l’apprentissage et à la pratique de diverses disciplines non-enseignées dans les townships comme les arts musicaux, les arts du spectacle et l’écriture. Des cours de langues et d’informatique seront également proposés. La House of Hope permettra de créer environ 25 emplois.

La House of Hope comportera également un auditorium et une galerie d’art. Celle-ci sera consacrée à la présentation de la collection spéciale de Denis Goldberg, composée d’archives biographiques et d’œuvres d’art, ainsi que d’un espace de travail et d’exposition pour les artistes locaux d’Hangberg et d’Imizamo Yethu. Les membres du projet ont en effet pour objectif de travailler en collaboration et en soutien avec d’autres organisations, en leurs offrants notamment la possibilité d’utiliser les locaux et le matériel de la House of Hope.

Depuis 2015, l’association travaille en partenariat avec le gouvernement du Western Cape, la ville de Cape Town et le musée d’Hout Bay. Elle a besoin de recueillir 6 millions de Rands pour commencer la construction de l’établissement. Au mois de mai de cette année, la première phase de financement a été complétée, avec 3 millions de Rands recueillis.

Pour plus d’informations, possibilité de consulter le site du projet : http://goldberghouseofhope.co.za/

“Nelson Mandela has fought for social justice for 67 years. We’re asking you to start with 67 minutes”

publié le 03/07/2019

haut de la page