Discours du Consul à l’occasion du 14 Juillet 2010

Members of Parliament Mr Nielson, Deputy-Mayor of Cape Town,
Mrs Bow-Spies, Mayor of Knysna,
Dignitaries of the Western Cape province Colleagues of the Consular Corps, Ladies and Gentlemen,
Mes chers compatriotes, Chers amis,
Bonsoir, Good evening

Welcome to our French national celebration, known as Bastille Day.
It’s been 3 days since the end of the World Cup. But tonight, with the beautiful Cape Town stadium as our back-drop, we want to keep the cheerful spirit of this first World Cup on the African continent very much alive with a big party later on this evening.
But first of all I want to congratulate South Africa and all South Africans for hosting such a magnificent World Cup. Prophets of doom were predicting chaos. But South Africa proved them wrong, and in a beautiful way.

You were not only ready on Day One with new infrastructures. You also welcomed the world with open arms. I will cherish the memories of these days when supporters from all over the world and Capetonians from all walks of life shared their love of the beautiful game. During these days we saw the South African nation come together to show the world what it can achieve. And I feel very fortunate to have witnessed this inspiring moment for South Africa and for the rest of the world.

So my hat to the Organizing Committee, the City of Cape Town, the Government of the Western Cape, the South African police and to the people of South Africa and Cape Town !
Congratulations also to the winners – the fantastic Spanish team – European champions and now World Champions. Another clear winner is the Bafana Bafana team who displayed a wonderful technique and spirit in their playing, from Soccer City to Bloemfontein, where they crushed the last hopes of the French team. I will not make any further comments on our team’s performance. I just hope they will soon make a come-back and show their best football again.
Off the pitch, France was nevertheless more successful (and I am not talking about the French team). I am proud to say that, albeit modestly, France also contributed to the success of the World Cup through several programs. To cite just a few : we had a very positive cooperation with the South African police and we trained hundreds of officers. It is French companies, Bouygues and RATP, which built and will operate the now famous Gautrain in Johannesburg, bringing to South Africa our expertise in public transportation. Here in Cape Town, Stade de France will manage the Cape Town stadium in partnership with Sail. And in Knysna where our team was based, we will support several long term projects to develop football in the townships. So, at least, there will be some positive legacy of the French team participation in the World Cup.

We want to keep building on the prevailing spirit of this World Cup beyond 2010 to further enhance our bilateral relationship with South Africa, by developing our business relations and starting new cooperation programs. But also by deepening our political dialogue with South Africa on a range of global issues such as climate change, economic regulation, peace and security. 2011 should be a very important year in that regard as France will head the G20 and South Africa will make a return to the UN Security Council.

A vous mes chers compatriotes, je voudrais dire que je suis très heureux de voir que vous êtes venus si nombreux cette année pour notre fête nationale. Le 14 juillet, c’est d’abord et avant tout la fête de la fraternité du peuple français et, à l’étranger, ce moment rare où toute la communauté française se retrouve.
Mais je crois important que nous essayions de maintenir cet esprit de fraternité au sein de la communauté française, au-delà du 14 juillet. Pas pour cultiver un esprit de village gaulois aux antipodes, mais plutôt pour aider chacun, et en particulier les nouveaux arrivants, à bien s’intégrer en Afrique du Sud ; et pour valoriser la présence française, qu’il s’agisse de nos actions de coopération ou de notre présence économique.

C’est bien sûr le rôle du Consulat, et je tiens à remercier ici toute mon équipe pour son engagement de tous les jours, et en particulier Sandrine Bourguignat, que beaucoup d’entre vous connaissent, et qui nous quittera cet été après quatre années passées au Cap au cours desquelles elle a fait un travail formidable.
Mais le Consulat ne pourrait pas grand-chose sans un travail étroit avec toutes les composantes de la communauté française.
Je voudrais citer notamment les alliances françaises, toujours très actives sur le plan de l’enseignement du français et de la culture ; l’école française qui accueille toujours plus d’élèves et qui devra bientôt rechercher de nouveaux locaux, un projet très important ; la chambre de commerce et d’industrie, qui appuie nos entreprises.
Nous avons également la chance d’avoir au Cap plusieurs associations françaises : les Froggies, qui rassemblent régulièrement français et francophones ; l’association de l’Entraide qui apporte son appui à ceux qui sont en difficulté, ainsi qu’aux nouveaux arrivants au Cap.

Et cette année, nous avons une nouvelle association, le Cap sportif, qui a fait un travail formidable. Elle a rassemblé des centaines de Français pour assister aux matchs et soutenir nos deux équipes nationales. Les résultats sportifs n’ont pas été à la hauteur de l’enthousiasme de tous ces supporteurs, mais le Cap sportif continuera à nous rassembler autour des grands événements sportifs au Cap.
Ces associations, l’école et les alliances ont aussi besoin de votre soutien, et je vous invite vivement à participer aussi souvent que possible à leurs activités.

Enfin, je voudrais dire un mot des entreprises françaises au Cap. On compte peu de grandes entreprises françaises à la différence de Johannesburg. Mais nous avons ici des dizaines de PME, présentes dans tous les secteurs d’activité. Elles sont de très bons ambassadeurs de la France en Afrique du Sud et des acteurs essentiels de notre communauté. C’est notamment grâce à leur générosité que nous pouvons chaque année organiser cette réception du 14 juillet, même si à Paris il n’y a plus de garden party ! Je voudrais remercier très vivement pour leur soutien cette année : African Eagle, Agrana, AGS, AREVA, Cassis, Colas, EDF, Glenelly, Marianne, Provoyeur, Voigt, Pernod Ricard, Peugeot, Sodexo, Total, Tristan Export et XO Africa.

Mes chers compatriotes, je vous souhaite à tous un très joyeux 14 juillet.

Vive l’Afrique du Sud Vive la France

publié le 05/03/2014

haut de la page