Discours du 14 Juillet 2011

Cette année, nous avons célébré le 14 Juillet au Cape Town Stadium.
Voici le discours du Consul à cette occasion.

Members of Parliament
Representatives of the City of Cape Town,
Dignitaries of the Western Cape province
Representatives of the South African Defense Forces
Colleagues of the Consular Corps,
Ladies and Gentlemen,
Mes chers compatriotes, Chers amis,
Bonsoir, Good evening,

It is a great pleasure for my wife Patricia and myself to welcome you tonight to the celebration of France’s national day, here, at the Cape Town stadium, almost one year after a magnificent World Cup.
You may think we are masochistic to come back to the place of our collective embarrassment. But, I rather want to believe that we are preparing the ground for future celebrations with a big party tonight.

Joke aside, I want to thank the City of Cape Town to make it possible for us to hold our celebration here tonight. This City also work for us and I want to take this opportunity to congratulate the new municipal Council on its recent election, and tell all its members that we are looking forward to working with them on a number of projects.

France is indeed very much present in Cape Town. The French community is growing with now more than 2500 French citizens living in and around Cape Town. Our companies are investing in this part of the world. And the French government is committed to supporting the City of Cape Town and the Western Cape. The French development agency is for example fast becoming a major partner to fund the development of infrastructure in this province, from the extension of the container terminal last year (2billion rands) to the second extension of the Cape Town airport signed this year (for an other 2billion rands) and very soon the first Eskom wind farm which will be located in this province.

More broadly, France is eager to strengthen its relationship with South Africa. The state visit of President Zuma to France in March was an important milestone.

On that occasion, French companies confirmed their strong interest in investing in South Africa, in a number of sectors : infrastructures, services, energy, including renewables energies.

We are also working very closely with South Africa in international fora to address global challenges. There will be in that regard two big rendez-vous this year : the next meeting of the G20 group chaired by France that will take place in November in Cannes and will address some of the most pressing issues of our time : the financial regulation, the protection of social rights in a globalized economy, the fight against speculation on agricultural products and the development of the African continent. And later this year we will meet in Durban under the leadership of South Africa to establish long-term responses to the threat of global warming.

But we would like to go beyond governments’ relations. French and South Africans indeed need to know each other better.
We have seen last year an increase of French visitors to South Africa, and this year a big increase of South African visiting our beautiful country, probably taking advantage of a strong rand. This is very positive and the opening of a direct Air France flight Cape Town to Paris starting in November will reinforce that trend. But we still want to do more.

So next year, we will launch a big French-South African rendez-vous : The “Saison de la France en Afrique du Sud”. This will be a four-month long festival with tens of different events in the fields of culture, science, technology, economics, and gastronomy. There will be live shows, exhibitions, debates, dance, live music, film screenings, and creative collaboration between artists and cultural institutions from both countries taking place all over South Africa. So stay tuned for the Season of France next year starting in July 2012.

A vous mes chers compatriotes, je voudrais dire combien je suis heureux de vous voir si nombreux. C’est, pour moi et Patricia, notre 3ème 14 juillet en Afrique du Sud et c’est toujours un grand bonheur de vous retrouver et de voir la communauté française rassemblée en ce jour de fête nationale.

Chaque année, malgré les restrictions budgétaires, nous essayons de faire plus grand et mieux, pour que cette fête soit belle et ouverte à tous.

Je voudrais remercier toute l’équipe du Consulat pour son implication dans la préparation de cette soirée, et en particulier Catherine Flanigan, la maitresse d’oeuvre du 14 juillet depuis deux ans. Mais je voudrais aussi et surtout remercier tous nos partenaires, ces entreprises qui sont un élément essentiel de la présence française en Afrique du Sud et qui nous apportent chaque année un soutien indispensable pour la réussite du 14 juillet. Merci de votre fidélité et de votre générosité.

L’année prochaine sera un moment important pour notre communauté avec la tenue au printemps de notre grand rendez-vous démocratique, l’élection présidentielle, mais aussi, pour la première fois dans notre histoire politique, l’élection de députés vous représentant, vous les français de l’étranger. J’espère que vous serez nombreux à vous rendre aux urnes. Toute l’équipe du Consulat sera à votre disposition, comme elle l’est tout au long de l’année, pour vous informer et organiser ces deux scrutins dans les meilleures conditions.

Nous célébrons aujourd’hui ces valeurs qui nous sont chères : la liberté, l’égalité et la fraternité.

Nous connaissons tous depuis l’enfance ces valeurs qui sont au coeur de notre contrat démocratique. Mais il faut parfois des événements forts, comme ces révolutions qui agitent plusieurs pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, pour que ces valeurs, que notre pays défend inlassablement, prennent tout leur sens. Et je voudrais que chacun de vous, lors de l’hymne national dans quelques instants, ait une pensée pour nos soldats qui, dans le ciel de la Lybie ou en Afghanistan, sont les porteurs de ces valeurs, parfois au prix de leur vie, et ce au nom de la France et de la communauté internationale.

Plus près de nous, je constate souvent que vous êtes vous aussi les porteurs fidèles de ces valeurs de la France. Et je voudrais vous dire combien j’apprécie votre contribution à l’image de notre pays, chacun dans votre domaine :
- les associations très actives de notre communauté ;
- l’éducation avec l’école française et je voudrais remercier tout particulièrement les enseignants pour leur dévouement en faveur de nos enfants ;
- la culture, avec nos très dynamiques alliances françaises ;
- la coopération scientifique française, très bien représentée dans les universités du Cap ;
- et enfin, le secteur des affaires, où vous êtes nombreux à démontrer chaque jour l’esprit entrepreneurial des français.

Chacun de vous contribue largement, à nos côtés, à l’affermissement des liens entre la France et l’Afrique du Sud et je tiens à vous en remercier.

Merci encore à tous d’être venus si nombreux ce soir.
Vive la France !
Vive l’Afrique du Sud !
Et vive l’amitié franco-sud-africaine !
Avant que la soirée ne se poursuive, je vous invite à écouter les hymnes nationaux.

publié le 30/05/2012

haut de la page