Ces incroyables Français : Floriane et Quentin Cutler, mariage millésimé

Humour anglais. Caractère français. Le couple franco-britannique formé par Quentin et Floriane Cutler est un véritable pied de nez à l’actualité européenne et au Brexit. Lorsque je les écoute me raconter leur parcours, ils s’interrompent, complètent les phrases de l’un et de l’autre, débattent sur telle ou telle partie de leur vie. Un mariage qui pétille comme les bulles de The Feast leur MCC (Méthode Cap Classique). Et c’est ça qui fait toute la force de ce couple hors norme, qui a tout quitté il y a six ans pour créer leur domaine viticole à Stellenbosch, le domaine Coutelier.

JPEG

Lorsque j’arrive au Domaine Coutelier, je suis épatée par la vue panoramique qu’offre cette maison moderne surplombant les vignes plantées au cœur d’un plateau entouré de montagnes. « Nous avons échangé notre petite colline de Montmartre pour notre nouvelle colline à Stellenbosch  ». Parisiens habitués à la vie urbaine et vivant dans un appartement à deux pas des vignes montmartroises où « aucune plante verte n’a jamais réussi à pousser », Floriane et Quentin Cutler n’ont jamais eu la main verte. Rien ne laissait présager qu’ils deviendraient un jour propriétaires d’un domaine viticole.

C’est en passant des vacances dans la région viticole du Cap qu’ils tombent amoureux des vins sud-africains et qu’ils ont le déclic : quitter la ville pour recommencer à zéro, ici, en travaillant dans le vin.

Outre une forme de crise de milieu de vie et deux semaines sur les routes du Chemin de Saint Jacques de Compostelle, «  Il y en a qui achètent des Harley Davidson et d’autres qui achètent des vignes  » comme me l’explique Quentin, l’envie de quitter le stress urbain, de voir grandir leurs deux enfants dans un cadre de vie plus sain, ont largement motivé la démarche. Un défi de vie, en somme !

Après avoir quitté sans regret leurs postes de direction, dans l’aérien pour Quentin, dans le secteur associatif pour Floriane, ils débarquent fin 2011 avec leurs deux fils de huit et de neuf ans, et leurs valises. Et là, l’aventure démarre ! Ils commencent à explorer les environs du Cap, à la recherche d’un terroir. Avant tout, ils ont un coup de foudre pour la Devon Valley, et sa vue spectaculaire sur les vignes et les montagnes de Stellenbosch. A ce moment-là, je regarde plus attentivement à travers les baies vitrées de la salle dégustation et je vous confirme, c’est grandiose. Six mois plus tard après leur arrivée, Floriane et Quentin achètent une parcelle de 4 hectares de vignes qui ne produisait jusqu’alors que des raisins destinés à la coopérative. A l’époque, le terrain est déjà planté de Cabernet Sauvignon et de Merlot et nos deux vignerons décident d’y ajouter du Carménère, cépage d’origine bordelaise inconnu en Afrique du Sud et très répandu au Chili.

Dans tous les cas, selon les Cutler : « Le vin est issu du terroir. C’est le terroir qui s’exprime. Notre rôle est d’aider le territoire à s’exprimer du mieux possible ».

Mars 2012 marque leurs premières vendanges, qui ont lieu dans une atmosphère qu’ils me décrivent ainsi « les Sud-africains nous ont accueillis les bras ouverts, ce qui nous a rendu la tâche plaisante ». Ce premier millésime est un succès puisque certains vins obtiennent quatre étoiles au « Platters », comme les millésimes 2013, 2014 qui ne vont faire que progresser au fil de leur expérience.

Cette expérience, Quentin Cutler l’a acquise sur le terrain. Lui qui, à l’âge de dix-huit ans fabriquait déjà sa propre bière et son vin, a suivi une formation de six mois en viticulture, œnologie et dégustation à l’Université du vin à Suze la Rousse avant de quitter la France.

Floriane a toujours été passionnée par le vin et c’est certainement son côté français qui a poussé le couple à donner une inspiration française à leurs vins, élevés sur les terres fertiles et le soleil d’Afrique du Sud. « Nous cherchons à créer des vins dans l’esprit d’un compromis entre l’identité des vins du « Nouveau monde » auquel appartient le vin sud-africain – robuste, fruité, puissant – et celle du vin français – maturé, élégant, complexe, profond. » Contrairement à ce que l’on peut penser, les températures en Afrique du Sud ne sont pas si élevées, et notamment dans la région viticole du Cap où il fait assez frais et venteux. Cela donne aux vins une identité particulière que le Domaine Coutelier souhaite sublimer en privilégiant la production de vins en cépage unique, qui se trouve être la dernière tendance en France. Passionnés par les cépages bordelais (Merlot, Cabernet Sauvignon) et par les blancs de Bourgogne (Chardonnay), les Cutler y puisent cette touche française que les amateurs de vins retrouvent dans leurs différents millésimes.

Avec une production de près de 25 000 bouteilles par an, ne vous attendez pas à un grand domaine viticole à l’image de ceux qui existent dans la région de Stellenbosch, qui attire des milliers de touristes. Ici, chaque dégustation est une rencontre. Dans l’esprit d’une « Boutique » haut de gamme, vous serez accueillis par Quentin qui vous présentera ses propres vins, dans la salle de dégustation qui se situe à l’étage de sa maison.

Vous aussi, partez à la rencontre de Floriane et Quentin Cutler, ce mariage millésimé !

Domaine Coutelier
Dégustation sur rendez-vous
Hébergement self-catering sur réservation
+27 (0)79 498 0772
Email : info@domainecoutelier.com
Skype : quint.cutler
Twitter : @domcoutelier
www.facebook.com/DomaineCoutelier
www.domainecoutelier.com)

Article rédigé par Marie Traisnel

publié le 06/02/2018

haut de la page