Accueil des nouveaux arrivants par le Consul général de France au Cap

Le jeudi 18 octobre au soir a eu lieu la réception en l’honneur des nouveaux arrivants. Revivez le discours du Consul général, M. Laurent Amar, lors de cette soirée.

Chers conseillers consulaires,

Chère Madame la proviseure,

Chers représentants des associations françaises du Cap

Chers membres de la communauté française,

Chers nouveaux arrivants,

Bienvenue à toutes et tous,

Je suis heureux de vous accueillir ce soir, pour cette réception où les nouveaux arrivants sont à l’honneur. Elle permettra, j’en suis sûr, des rencontres intéressantes pour tous les participants, membres de la communauté française, du Cap et d’ailleurs. Nous avons ainsi le plaisir de compter parmi nous, notre attaché de Défense à Pretoria, le Colonel Ducret, accompagné d’une délégation d’officiers de l’école militaire de Saint-Cyr.

Nous nous retrouvons ce soir dans un lieu chargé d’Histoire, que j’apprécie particulièrement.

Welgemeend, à prononcer est un nom difficile, pour citer Aragon et son poème sur l’affiche rouge. Cette année est mort à 101 ans, le dernier membre du groupe Manouchian ces résistants d’origine étrangère condamnés à mort par les nazis dont les « portraits figuraient sur les murs de nos villes, noirs de barbe et de nuit, hirsutes, menaçants… sur l’affiche qui semblait une tâche de sang ».

Permettez-moi cette digression historique car nous sommes dans une année particulière de commémoration, celle du centenaire de l’armistice de la Première guerre mondiale.

Je reviens à Welgemeend. Ce lieu fait partie des plus anciennes fermes du Cap qui étaient appelées « Jardins ». Elles ont donné leur nom au quartier de « Gardens ». « Welgemeend » veut dire « bien intentionné ». Aidé par une source naturelle, et par de « bonnes intentions », ce petit jardin s’est transformé en grande ferme, et a connu 300 ans d’Histoire du Cap.

J’ai pris mes fonctions plus récemment. C’était l’an dernier.

De nombreux événements se sont déroulés durant cette année, qui ont d’une certaine manière placé Le Cap au centre de l’actualité.

Politique sud-africaine
-  Le changement de leader de l’ANC en décembre 2017, et le discours à la Nation du Président Cyril Ramaphosa au Parlement en février 2018.
-  La crise à la tête de la Municipalité du Cap qui a conduit à la démission de Patricia de Lille
-  La préparation des élections provinciales et nationales de 2019.

La crise de l’eau
Fin janvier, les autorités sud-africaines annonçaient que le « Day Zero », jour où les robinets d’eau s’arrêteront dans la ville du Cap, est prévu pour le mois d’avril. Conséquence : la consommation d’eau est limitée à 50L par personne par jour.

Ces informations, reprises par la presse internationale ont inquiété légitimement les habitants du Cap, nos compatriotes qui y résident, les parents des 460 élèves de l’école française et nos entreprises, grandes ou moyennes, très présentes dans le secteur du tourisme, de l’agriculture, de l’industrie automobile, de l’énergie ou du numérique.

Face à cette situation, le Consulat général, tout en réduisant sa consommation d’eau de 30%, a établi un lien étroit avec les autorités locales pour anticiper, informer et rassurer nos ressortissants. L’enjeu principal était en effet d’accéder à l’information et partager celle-ci au moment le plus opportun pour les publics dont nous avons la charge. Nous avons réussi à surmonter cette crise en faisant preuve de solidarité.

Visites officielles
Cette année a été marquée par un enchaînement de visites officielles :

-  Visite du Sénateur des Français résidents à l’étranger Olivier Cadic du 24 au 27 février.
-  Visite de la députée de la 10àme circonscription des Français établis hors de France, Mme Amélia Lakrafi, du 10 au 12 avril
-  Visite de l’ancien premier ministre Dominique de Villepin les 15 et 16 mai
-  Visite du Ministre d’Etat pour la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, du 14 au 16 juillet ;
… culminant avec la préparation de la visite du Premier ministre aux mois d’août et de septembre, visite reportée in extremis comme vous le savez.

La préparation de cette visite nous a tous beaucoup mobilisés, au Consulat général, pour l’événement sur l’innovation qui a pu se tenir heureusement et au lycée français notamment, dont je tiens à remercier tout spécialement ce soir la Proviseure, la Présidente du comité de gestion et tous les personnels.

Toutes ces visites, de même que les événements organisés par le Consulat comme la première édition du festival vin et cinéma, ont été autant d’occasions d’illustrer ce qui fait le sel de la présence française dans la région du Cap :
-  La solidarité : « ensemble nous sommes plus forts »
-  L’innovation : au service de nos partenariats
-  L’excellence : dans les domaines de l’économie, des arts, de la gastronomie ou du sport.

Merci à vous chers compatriotes.

Chers compatriotes, vous représentez l’image de la France au Cap et en Afrique du Sud. Vous incarnez au quotidien chacun dans votre domaine et à votre manière, ces trois notions.

Vous êtes très précisément 3250 Français inscrits au Cap et près de 9000 en Afrique du Sud. Nous sommes près de 200 de plus que l’an dernier.

Vous ne formez pas la plus importante en nombre des communautés européennes installées ici…

350.000 / 500.000 Britanniques, 40.000 Allemands, 10.000 Italiens, 5000 belges… Encore un petit effort - demandez aux Français que vous connaissez de s’inscrire ! -
et nous rattraperons les Suisses qui sont 4.000.

… Mais vous êtes l’une des plus dynamiques. La communauté française a doublé en 10 ans.

La majorité d’entre vous sont installés ici depuis longtemps. Près de 75% des Français qui sont inscrits au Consulat le sont depuis plus de 5 ans. C’est la preuve de l’attractivité du Cap et de l’Afrique du Sud mais aussi surtout de l’envie des Français de s’investir, seul, en famille, pour une entreprise, pour un projet, d’investir dans ce territoire d’avenir qu’est la ville du Cap.

Parallèlement, 200 000 touristes français choisissent la région du Cap comme destination de vacances et donnent aussi de l’activité au Consulat général lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés, plus ou moins graves.

La France au Cap
Je souhaite vous dire combien votre présence contribue au rayonnement de la France, en cette terre d’innovation qu’est le Cap.

Vous, entrepreneurs, familles, artistes, enseignants, chercheurs, étudiants… vous représentez la France qui investit, qui entreprend. Vous êtes en majorité « jeunes » et « actifs », les 18-60 ans représentant près de 60% de la communauté française du Cap.

150 PME ont été créées par des Français dans la région du Cap, dans les domaines de l’énergie, du tourisme et des nouvelles technologies en particulier. En janvier 2016, le Cap a été officiellement nommée « French Tech Hub », faisant de cette ville le fleuron des nouvelles technologies.

Je suis enchanté par le dynamisme de la communauté française, sa chaleur, son énergie. Merci à vous !

Merci à l’équipe du Consulat général

Le Consulat général – et son équipe - s’investit à vos côtés, pour vous.

Florence Vasic, notre consule adjointe, présentera les principales missions qui sont les nôtres. Bien sûr, nous sommes là pour vos démarches administratives, mais notre rôle est aussi de vous sensibiliser sur des sujets importants comme la sécurité ou de répondre à vos questions sur les conditions d’entrée et de séjour en Afrique du sud.

Vous le constaterez, nous nous mobilisons pour vous proposer un service efficace. Dans cette petite maison blanche située Queen Victoria Street, sachez qu’une formidable équipe qui fait preuve d’un grand professionnalisme, est à votre écoute et à votre disposition.

Je tiens donc aujourd’hui à vous les présenter et à les remercier chacune et chacun.
Sans oublier Anne Cormillot – actuellement à la manœuvre pour organiser cette belle soirée.

Je salue l’action de nos élus Trois conseillers consulaires qui vous représentent :
Mme Sophie Ferrand-Hazard Mme Isabelle Ciret
M. Fabrice Orengo de la Mazière – qui est parmi nous.

Je n’oublie pas nos consuls honoraires de Port Elizabeth, East London et Sainte Hélène si essentiels pour notre présence auprès de tous les membres de la communauté française.

Merci aux associations et aux partenaires qui font vivre la communauté française.

Inspirés par nos succès footballistiques, nous appelons la réunion de tous ces acteurs l’équipe de France.

Je remercie l’Ecole Française du Cap – qui a triplé ses effectifs depuis 2007 – et dont le comité de gestion a été renouvelé l’an dernier. Je fais appel à toutes les bonnes volontés, car nous avons besoin de renforcer l’équipe notamment avec des parents d’élèves du secondaire.

Je veux citer aussi les alliances françaises du Cap, de Mitchell’s Plain, de Stellenbosch, d’East London et de Port Elizabeth qui font preuve d’un dynamisme remarquable.

Je veux rendre hommage à l’esprit d’équipe de tous nos partenaires – vous - : partenaires du monde économique (CAP 40, chambre de commerce franco-sud-africaine…), de la société civile, du monde associatif (Entraide, Cape Town accueil, le Cap sportif…) du monde de la culture (Zipzap Circus, Bazart) et du domaine universitaire. C’est un solide réseau français qui existe aujourd’hui et que le consulat a à cœur de soutenir et d’animer.

C’est le moment de vous donner une idée plus précise de leur action et de leur engagement.

Je tiens à remercier de nouveau tous les acteurs de la communauté française qui s’engagent à ce que l’aventure des Français au Cap, votre aventure, soit la meilleure possible !

Non seulement vous êtes animés de « bonnes intentions » (Welgemeend) mais j’ai pu constater que vous avez un excellent esprit.
Pour résumer, 3 mots clés guident notre action :
-  Solidarité
-  Innovation
-  Excellence

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter de passer une excellente soirée. Au plaisir de vous revoir bientôt au Consulat ou lors des événements que nous organisons.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

publié le 19/10/2018

haut de la page